Février 2016, nous embarquions pour l’Islande (oui il nous a fallu 3 ans pour écrire un article, on n’est pas des foudres de guerre). On a découvert un pays aux paysages époustouflant, l’impression d’être seul au monde, on a bu des bières absolument délicieuses et assisté à un concert de pêcheurs dans une petite église.

Quand certains vont chercher la chaleur, loin de l’hiver parisien, nous sommes partis à la conquête du Grand Froid, du Vrai Hiver, celui où tu portes obligatoirement un legging (sexy !) sous tes vêtements et où tu glisses sur des plaques de verglas dès le 1er jour (ça sent le vécu). On avait aussi le secret espoir d’observer des aurores boréales, et je peux vous dire que nous n’avons pas été déçus !

Nos Coups de Coeur

  • Manger une glace sur le port de Reykjavik , en moufle
  • Faire du ski sur les hauteurs d’Akureyri et profiter d’une vue panoramique sur les fjords
  • Se perdre dans  les rues enneigées d’Husavik, entrer dans une petite église et assister à un concert de pêcheurs
  • Se retrouver pris dans une tempête de neige à Myvatn et construire un igloo
  • Se délasser dans les bains islandais après une journée de ski (et tenter le « je me jette dans la neige et je plonge dans l’eau chaude »)
  • Découvrir les fjords de l’est et rester bouche-bée
  • Dormir dans une ancienne église (Kirjkubær) qui surplombe les fjords….et voir des aurores boréales
  • Marcher sur les plages de sable noir
  • Visiter une grotte de glace et se sentir tout petit au milieu de ce glacier millénaire
  • Faire une randonnée à cheval islandais dans la neige en combinaison bleu et rouge dignes de l’Ex-URSS
  • Faire du patin à glace dans une ambiance discothèque avec boule à facette et musique à fond
  • Découvrir l’existence du petit peuple caché, et tous les contes et les mythes qui vont avec

Nos Petits Échecs

  • Boire un shot de foie de morue au petit déjeuner et vouloir à tout prix goûter le requin faisandé…
  • Marcher 1h dans 1,20m de neige à la recherche de la grotte de Games of Thrones (On se rappelle tous de « You know nothing John Snow »), la trouver et se rendre compte qu’elle ne ressemble pas du tout à celle de la série
  • Débarquer à Höfn, la capitale de la langoustine, et s’apercevoir que tout est fermé en hiver, en dehors de la bibliothèque et du supermarché
  • Manquer de se faire écraser par un groupe de touristes qui ne sait pas conduire
  • Arriver dans une ville pour trouver un endroit où dormir et se rendre compte que tout est fermé en période hivernale (mais persévérer et trouver une ancienne auberge de jeunesse qui nous accueille pour la nuit)
  • Se perdre dans les rues de Reykjavik à la recherche de notre auberge avec la propriétaire au téléphone qui essaye de nous guider en nous donnant le nom des rues…en islandais

Nos pépites

♥ Trophée de la plus belle balade

L’ascension du Hverfjall, un cratère de volcan éteint. Il y avait 1,5m de neige, un grand soleil et on ne distinguait pas vraiment le chemin, mais la vue en haut…elle nous donne encore des frissons.

♥  Trophée du meilleur hébergement (en mode lune de miel islandaise)

Vogafjós : une auberge-ferme au bord du lac Myvatn où on a vécu dans une bulle grâce à la tempête de neige qui a immobilisé le pays pendant 48h. Ils font un chocolat chaud à faire pleurer des mouettes !

♥  Trophées des meilleurs spots pour manger (incluant les food trucks et les coffee shop)

On a surtout fait des pique-niques (le saumon frais était tellement bon à manger directement à même le plastique, et le geysir bread est une tuerie), donc niveau recommandation culinaire ça sera la cabane à hot dog sur le port de Reykjavik.

♥  Trophée de la meilleure bière

Le bar du Kex Hostel http://www.kexhostel.is/ : une ambiance tamisée avec des bougies, des supers bières pressions et les meilleurs snacks de bar qu’on ait jamais mangé ! Et un énorme coup de cœur pour la bière Einstok qui nous a donné l’impression d’être des vikings le temps d’une gorgée.

** Il y a 3 ans on ne prenait pas nos bières en photo (damn it!), du coup pas d’illustration pour ce Trophée **

♥  Trophée de la meilleure glace

Les glaces de chez Valdis ice cream http://valdis.is/index.php/is/ sur le port de Reykjavik, par – 5° c’est toujours un plaisir un peu particulier !

Nos bons plans

Nous avons réservés nos vols aller-retour Paris-Reykjavik 5 mois en avance directement sur le site d’Iceland Air et deux semaines en avance sur le site de Air Iceland Connect pour le vol Reykjavik-Akureyri.

Lorsque vous arrivez à l’aéroport d’Akureyri en fin de journée, tout est fermé et il n’y a pas de station de taxi. Mieux vaut en avoir commandé un avant d’arriver ou, comme nous, trouver une gentille âme qui partage son taxi avec vous.

Pour la voiture, nous avions deux impératifs : le mois de février (4×4 obligatoire) et le lieu de restitution (Aéroport de Keflavik) était différent du lieu de location (Akureyri). Nous avons choisi la société XXX et tout s’est très bien passé (il a juste fallu marché un peu au bord de la voie rapide pour trouver leur bureau, mais c’est devenu une habitude chez nous).

Pour vérifier l’état des routes en temps réel, le site suivant est un indispensable en hiver : http://www.road.is/travel-info/road-conditions-and-weather/

La station de ski de Akureyri est magnifique, elle surplombe les fjords, et elle est quasi déserte en semaine. Il n’y a que deux navettes par jour mais vous pouvez aussi y aller en stop, les locaux sont très sympa !

Sur la route du retour, faites un stop à la piscine thermale (ouverte jusqu’à 21h en semaine), c’est toujours agréable de faire le sachet de thé après une bonne journée sur les pistes.

Si vous passez par Myvatn, rendez-vous au Myvatn Nature Bath (1000 fois mieux que le Blue Lagoon). En fin de journée, il n’y a quasiment personne et vous profitez des étoiles, une bière à la main (ça nous a bien fait rire).

La patinoire de Reykjavik a une boule disco et un DJ : pour une session de patin à glaces endiablée direction Skauta Hall.  http://skautaholl.is/verdskra/

Et la tirelire dans tout ça ?

Autant le dire tout de suite, on n’a pas pu se déplacer uniquement à dos de cheval et manger du pain elfique pendant 2 semaines ! C’est sûrement les vacances pendant lesquelles on s’est fait le plus plaisir et on ne s’est jamais refusé une bonne bière islandaise ou une exploration de grotte de glace. Par contre, nous avons fait attention aux coûts des logements (en privilégiant Airbnb, auberges et auberges de jeunesse) et on a peu mangé au restaurant, mais on a très bien mangé quand même rassurez-vous.

Voilà notre budget pour 15 jours et 14 nuits

  • 2 billets aller-retour Paris/Keflavik (Icelandair) : 440€
  • 2 billets aller Keflavik-Akureyri (Air Iceland Connect) : 160€
  • Location d’un 4×4 one way Akureyri-Keflavik (Thrifty) : 780€
  • Essence (1400 km) : 200€
  • Hébergements (14 nuits) : 830€
  • Nourriture & Bières (15 jours) : 900€
  • Activités (grotte de glace, randonnée à cheval, ski, patinoire, bains naturels) : 500€

Budget total : 3810€ pour 2 personnes, soit 1905€ par personne

Le gros avantage d’aller en Islande en février c’est que c’est la saison morte, donc les prix des hébergements sont biens moins élevés qu’en été et surtout vous trouvez de la place partout (sauf quand les auberges sont fermées).

On espère qu’on vous a partagé notre énorme coup de coeur pour ce pays où la nature est brute et magnifique, où le petit peuple caché ajoute une touche supplémentaire de magie aux paysages, et où les gens sont hyper gentils et accueillants (même quand ils essaient de vous convaincre que le shot de foie de morue c’est bon pour vous…).

Write A Comment